Rechercher dans :


Victoire à sens unique face aux Gaiters

Montréal, le 9 septembre 2016 – L’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal a aisément dominé les Gaiters de Bishop’s 61 à 0 vendredi soir lors de son match d’ouverture à domicile dans un CEPSUM rempli à craquer d’une salle comble de 5 100 partisans en délire. Les hommes de Danny Maciocia ont été intraitables en défensive en n’allouant que trois premiers essais et 48 verges à l’équipe estrienne.

Motivés pour ce 19e match à guichets fermés depuis leur retour en 2002, dont un septième match d’ouverture consécutif, les Bleus ont débuté le match en lion, bloquant la tentative de dégagement du botteur adverse Vincent Dubé, et ce dans la zone payante. Sean Thomas-Erlington (Éducation physique et santé) a suivi avec le majeur sur une course d’une verge. Des touchés de Guillaume Paquet (Relations industrielles), Gabriel Parent (Sécurité intérieure), Samuel Caron (Génie civil, Polytechnique) et Samuel Nadeau-Piuze (DESS Gestion, HEC Montréal), jumelés à un placement de Félix Ménard-Brière (Architecture du paysage), deux touchés de sûreté et un simple, ont propulsé les Carabins en avant 43-0 à la mi-temps. Ils n’avaient à ce moment accordé que cinq verges de gain aux joueurs en blanc et mauve.

Autre sortie convaincante pour Samuel Caron

Jouissant d’une avance confortable, l’entraîneur-chef des Carabins a permis à plusieurs de ses réservistes de frôler la surface gazonnée lors de la deuxième demie. Après avoir inscrit 216 verges en complétant 16 de ses 19 passes, pour un taux de réussite de 84%,  ainsi que deux passes de touché en plus d’en marquer un au sol, Caron a alors laissé sa place à Pierre-Luc Varhegyi (Administration, HEC Montréal). Ce dernier en a profité pour lancer deux passes de touché, dont une de 45 verges à Louis-Mathieu Normandin (Administration, HEC Montréal).

L’attaque montréalaise aura d’ailleurs été bien balancée durant tout le duel alors que 232 des 520 verges totales auront été accumulées au sol. Satisfait du travail de ses joueurs, Maciocia a précisé l’importance de jouer un match complet, malgré l’avance confortable au moment de retraiter au vestiaire.

«On a joué 60 minutes, et on a eu la chance de faire jouer tous les 48 joueurs, et ça a donné une belle victoire, a précisé Maciocia. Aujourd’hui, on peut dire mission accomplie pour la préparation, c’était très satisfaisant.»

Caron, qui était parfait après un quart de jeu, complétant neuf passes de suite, a donc été appelé à porter un nouveau chapeau au deuxième engagement.

« J’avais un rôle différent, celui d’encourager et de conseiller les gars sur le terrain. Ça prouve qu’on a joué un bon match dès le premier sifflet », mentionna celui qui a maintenant 631 verges totales à sa fiche en six quarts de travail.

Il s’agit d’un cinquième blanchissage en 15 ans d’histoire et du deuxième plus grand nombre de points marqués par les Carabins dans un match. Le 3 septembre 2009, ils avaient vaincu les Redmen de McGill 66-14, de nouveau lors du match d’ouverture sur le campus de l’UdeM.

Le prochain rendez-vous des Carabins aura lieu vendredi prochain, encore une fois au CEPSUM. Pour l’occasion, les Stingers de Concordia fouleront la pelouse de l’UdeM dès 19h. Il s’agira du seul affrontement du calendrier régulier entre les deux formations montréalaises cet automne.

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0