Rechercher dans :


Neuf Carabins parmi les étoiles québécoises

L’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal voit sa brillante saison récompensée avec la sélection de neuf de ses joueurs sur l’équipe d’étoiles du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). Du nombre, cinq porte-couleurs des Bleus s’illustrent en attaque et trois en défense, en plus d’un membre des unités spéciales.

Il s’agit du deuxième plus haut taux de représentants de l’UdeM sur la constellation provinciale après les dix sélectionnés l’an dernier. Neuf Carabins avaient aussi été choisis en 2012, 2013 et 2014.

L’excellent groupe de receveurs des Carabins a particulièrement retenu l’attention alors que trois des quatre receveurs de l’équipe d’étoiles portent l’uniforme bleu-blanc-noir de l’UdeM : Régis Cibasu (Administration, HEC Montréal), Louis-Mathieu Normandin (Administration, HEC Montréal) et Guillaume Paquet (Relations industrielles). S’il s’agit d’une première sélection pour Cibasu et Paquet, Normandin voit son travail être reconnu pour une deuxième fois en deux saisons sur le circuit universitaire.

Normandin, Paquet et Cibasu occupent trois des quatre premiers rangs de la conférence québécoise pour la moyenne de verges par match chez les receveurs.

À sa première saison comme titulaire du poste de quart-arrière, Samuel Caron (Génie civil, Polytechnique) figure lui aussi parmi les joueurs honorés. Il a terminé au premier rang au Québec, et au troisième au pays, en complétant 68.5% de ses passes (152 en 222) pour des gains de 1863 verges. Il a lancé neuf passes de touché et n’a été intercepté qu’à quatre reprises.

Le centre Jean-Christophe Labrecque (Kinésiologie) complète l’escouade offensive des Bleus sur l’équipe toutes étoiles. Il avait aussi été sélectionné en 2014. Il a notamment aidé les Carabins à terminer au premier rang de la conférence pour les verges au sol avec 1612 en huit matchs pour une moyenne de 201.5 par rencontre.

De l’autre côté du ballon, la dominante ligue défensive des Bleus voit deux de ses protégés être reconnus pour une deuxième saison de suite : Jonathan Boissonneault-Glaou (Génie mécanique, Polytechnique) et Junior Luke (Toxicomanie préventive et réadaptation), ce dernier de façon unanime.

Boissonneault-Glaou a notamment réalisé un total de 35 plaqués dont 29 en solo et huit pour des pertes de 40 verges. Lui et Luke ont terminé à égalité avec quelques autres joueurs au deuxième échelon au Québec avec six sacs. En plus de compliquer la tâche des attaques adverse, Luke a accumulé 15.5 plaqués, dont 13 en solo.

Leur coéquipier et secondeur Frédéric Chagnon (Administration, HEC Montréal) est quant à lui choisi pour la première fois de sa carrière. En six matchs, il a entre autres réalisé 22.5 plaqués et rabattu quatre passes.

Finalement, le botteur de quatrième année Félix Ménard-Brière (Architecture du paysage) voit finalement son travail récompensé avec une première sélection parmi les étoiles de la province, en tant que botteur de dégagement. Il a dominé tous ses opposants au Canada en maintenant une moyenne de 42.4 verges par botté.

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0