Rechercher dans :


Mainville et Savard brillent aux Championnats du monde

Katerine Savard et Sandrine Mainville de l’équipe de natation des Carabins de l’Université de Montréal ont décroché pas moins de cinq médailles lors des Championnats du monde en petit bassin la semaine dernière, à Windsor en Ontario.

(Photo : Natation Canada / Kevin Jarrold)

Les deux représentantes des Bleus ont largement contribué aux succès de la délégation canadienne devant ses partisans. Le Canada a terminé la semaine avec une récolte de huit médailles, dont deux d’or, la meilleure de son histoire pour cette compétition.

Katerine Savard (Éducation préscolaire et primaire) a conclu sa semaine de rêve avec trois médailles : le bronze au relais 4 x 50 m libre mixte, l’argent au 4 x 100 m quatre nages et le titre mondial au 4 x 200 m libre, l’épreuve dans laquelle elle a remporté sa première médaille olympique l’été dernier.

«Je suis super contente de mes performances, a déclaré Savard. J’ai nagé 18 courses au total, établi 5 nouveaux records canadiens et remporté 3 médailles. Ce sont mes meilleurs Championnats du monde, l’ambiance était géniale.»

L’étudiante en droit Sandrine Mainville est revenue à la maison avec deux médailles au cou. La Bouchervilloise a décroché l'or au relais 4 x 50 m libre et le bronze à l’épreuve mixte du 4 x 50 m libre.

«Je n’avais pas beaucoup d’attente au départ, car la compétition se déroulait dans un bassin de 25 mètres, a souligné Mainville en entrevue téléphonique. Ça faisait longtemps que je n’avais pas participé à des épreuves dans un petit bassin. J’ai abaissé mes marques personnelles dans toutes mes courses individuelles. Comme la compétition est en milieu de saison, nous ne sommes pas encore au sommet de notre forme, alors ça augure très bien pour le reste.»

Après sa conquête du titre mondial dimanche dernier, Mainville a souligné l’apport de l’énergie de la foule au cours de la dernière soirée de la compétition.

«J’ai vraiment réalisé à la fin de la semaine que j’ai encore plus apprécié l’expérience que je pensais, a noté la médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Rio. Les gens sont souvent excités lorsque des championnats comme ceux-ci ont lieu à la maison, mais moi je me concentre sur mes performances. Cependant, au bout du compte, j’ai réalisé que c’était encore plus agréable que je ne le croyais.»

«En allant voir mes parents dans les estrades, plusieurs jeunes spectateurs m’ont encouragé, ont pris des photos avec moi. Ça m’a fait chaud au cœur, tout cet appui, ça aide considérablement un athlète à réaliser ses rêves.»

Savard sur un nuage

Le séjour de Katerine Savard à Windsor a été mémorable. Non seulement en raison de sa récolte impressionnante, mais également grâce à son expérience avec ses coéquipières du relais. L’ambiance qui règne au sein de l’équipe nationale est à son zénith après une récolte formidable aux Jeux olympiques et ces mondiaux historiques.

«Avec toutes les bonnes performances à Rio, nous avions de grands objectifs en arrivant à ces Championnats du monde, et la confiance était très bonne, a mentionné la nageuse de Pont-Rouge. J’ai créé de beaux liens avec les autres nageuses : c’est vraiment différent de se préparer pour les courses avec trois autres filles avec qui tu peux partager l’expérience. J’adore ça.»

Les deux nageuses des Carabins ont repris leurs études depuis et s’entraîneront en vue des qualifications pour les prochains Championnats du monde en avril. Elles participeront également à la dernière épreuve du calendrier universitaire le 28 janvier à Trois-Rivières, et au Championnat provincial deux semaines plus tard.

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0