Football

Un autre duel classique entre les deux rivaux

Dans un autre duel typique entre les deux grands rivaux du football universitaire québécois, les Carabins de l’Université de Montréal ont dû s’avouer vaincus par la marque de 18-15, en prolongation, face au Rouge et Or de l’Université Laval, dimanche après-midi, à Québec.

Lors de la prolongation, les Carabins ont tout tenté afin d’inscrire un majeur pour conserver leur chance de terminer au premier rang du classement général, au terme de la saison. La défensive lavalloise a toutefois tenu bon et c’est finalement un placement de 12 verges qui a donné la victoire aux favoris de la foule.

Je ne sais pas combien de matchs entre nous et eux se sont terminés par trois points ou moins, mais ça arrive souvent, a lancé l’entraîneur-chef Danny Maciocia. C’est toujours comme ça! On est deux excellentes équipes et ça donne de bonnes rencontres. On fait partie des meilleurs programmes au pays et ça parait sur le terrain.

La défensive, encore la défensive

En deuxième demie, l’unité défensive est parvenue à créer trois revirements qui ont complètement changé l’allure du match.

Alors que le pointage était de 12-5 en faveur du Rouge et Or, Redha Kramdi (Arts et sciences) a fait perdre le ballon au porteur Vincent Forbes-Mombleau. Marc-Antoine Dequoy (Informatique) est parvenu à le récupérer en plus de franchir les 54 verges qui le séparaient de la zone des buts.

Quelques minutes plus tard, l’offensive du Rouge et Or était positionnée à 11 verges du territoire adverse, mais Dequoy a une fois de plus fait sentir sa présence avec une interception qui a permis de conserver le pointage à 12-12.

Kerfalla-Emmanuel Exumé (Géographie environnementale) a pour sa part intercepté une passe du quart-arrière Hugo Richard, mais les Bleus n’ont pas inscrit de points à la suite de ce revirement.

Sur mon touché, je donne tout le crédit à Redha, a humblement admis le numéro 24. En plus de forcer l’échappé, il a bloqué Hugo pour me permettre de courir. Sur mon interception, il [Hugo Richard] a décidé de lancer et j’étais placé à la bonne place!

La puissance de Simoneau

Le botteur Louis-Philippe Simoneau a une fois de plus démontré toute la puissance de sa jambe en créant l’égalité 15-15 avec moins de deux minutes à écouler à la rencontre, à la suite d’un placement de 49 verges, un record d’équipe. C’est lui qui détenait le record précédent grâce à une réussite de 46 verges. L’étudiant en Santé et sécurité au travail a placé le ballon entre les poteaux lors de ses deux tentatives de placement, en plus de réussir un dégagement de 56 verges. Il a également refoulé l’adversaire à l’intérieur de leur ligne de 20 à deux occasions.

Je suis content de ma performance, mais le but c’est d’aller chercher la victoire, a lancé Louis-Philippe. Quand je suis sur les lignes de côté, j’entends la foule, mais une fois que je suis sur le terrain je suis tellement dans ma bulle que je n’entends plus rien. Je regarde mon teneur et je fais ce que j’ai à faire.

Le quart-arrière Dimitri Morand (Sciences de la communication) a terminé sa journée de travail avec 17 passes complétées en 36 tentatives pour 170 verges et une interception.

Asnnel Robo (Optimisation de la chaîne logistique) a quant à lui obtenu 33 verges en neuf portées.

Le prochain match des Carabins aura lieu samedi le 13 octobre, alors que les Stingers de Concordia seront de passage au CEPSUM.