Rugby féminin

Beau combat des Bleus dans la défaite

L’équipe de rugby féminin des Carabins entamait sa saison 2019 du RSEQ contre les Stingers, dimanche après-midi, au Stade Concordia. L’Université de Montréal, qui avait remporté l’unique affrontement entre les deux formations la saison passée, s’est inclinée par la marque de 43-12 dans un duel qui ne passera malheureusement pas à l’histoire pour les Bleus.

Les porte-couleurs de l’Université Concordia ont commencé le match en liesse en jouant du rugby extrêmement agressif. Désarçonnée par cet essaim d’énergie bourgogne, l’équipe visiteuse s’est fait soutirer le ballon sur plusieurs possessions et avait visiblement de la difficulté à conserver le ballon. À force de bourdonner dans la zone adverse, les Stingers ont fini par piquer et ont inscrit les 31 premiers points au tableau, sans réplique de la part Carabins.

Des ajustements qui ont porté fruits

Les protégées de Michel François sont sorties de l’entracte avec le couteau entre les dents. Alors que la première mi-temps fut synonyme de quelques plaquages manqués et d’un certain manque de communication; la deuxième mi-temps fut toute autre chose alors que les Carabins nous ont amplement montré ce dont elles étaient capables. Présentes au support, les joueuses des Bleus ont gagné beaucoup plus de rucks en deuxième demie et ont fait plusieurs percées dans la défensive des Stingers. Les deux équipes se sont donc partagées les hostilités dans le deuxième acte alors qu’elles ont toutes deux ajouté 12 points au tableau indicateur.

  • Dans la défaite, les joueuses Irène Kouam-Njuikom et Maya Agyekum, ont toutes deux inscrit un essai.
  • Valérie Langevin a, quant à elle, converti l’un des essais pour deux points supplémentaires.
  • L’ailière des Stingers, Olyvia Faille, a marqué trois essais dans la victoire de l’Université Concordia.


Les Carabins affronteront, dimanche prochain, les Martlets de l’Université McGill au Stade Percival-Molson.