Football

Danny Maciocia quitte les Carabins

À la suite de l’annonce effectuée par les Alouettes de Montréal concernant l’embauche de Danny Maciocia comme nouveau directeur général de l’équipe, les Carabins de l’Université de Montréal se tournent vers l’avenir et souhaitent beaucoup de succès à celui qui a su propulser la formation de football parmi les meilleures au pays.

«C’est une belle étape dans la carrière de Danny, a lancé sans hésiter Manon Simard, la directrice du sport d’excellence des Carabins. Nous sommes très heureux pour lui qu’il obtienne la chance de réaliser de grandes choses pour Montréal et le Québec.»

«Je suis convaincue que les Alouettes vont en sortir gagnants. On lui souhaite beaucoup de succès et de grandes émotions.»

Malgré le fait qu’il n’occupera plus le poste d’entraîneur-chef de l’équipe, Danny restera tout de même près de l’organisation, alors qu’il agira à titre d’ambassadeur du programme de football.

«Il a été convenu que la force de la montagne allait se maintenir et le lien spécial qui unit Danny à l’organisation va demeurer.»

«Danny a contribué d’une façon remarquable au développement du programme de football, mais son apport va au-delà de ça. C’est l’ensemble de l’organisation qui en a bénéficié et il a eu des répercussions positives pour tout le monde qu’il a côtoyé. Il a donné aux Bleus un rayonnement beaucoup plus grand qu’on aurait pu l’imaginer!»

«Ça n’a pas été un choix facile à faire, les Carabins sont ma famille, a pour sa part avoué le principal intéressé. Mais aujourd’hui à l’âge de 52 ans, au point où je suis dans ma vie, je peux me dire «mission accomplie» avec l’Université de Montréal et les Carabins. J’ai bâti au cours des neuf dernières années des relations avec des collègues qui sont devenus des amis. Plusieurs individus ont contribué à nos succès, et je suis fier de tout le travail qui a été accompli. Je laisse derrière moi un programme qui se retrouve parmi les meilleurs au pays.»

«C’est difficile de quitter la famille des Carabins, mais c’est un très beau défi qui m’attend. Je suis en train de vivre mon rêve.»

Un nouveau chapitre débute

Le processus afin de dénicher le quatrième entraîneur-chef de l’histoire du programme depuis sa relance en 2002 est donc enclenché.

C’est l’entraîneur de la ligne offensive et le responsable de l’encadrement académique, Mathieu Pronovost qui occupera le rôle d’entraîneur-chef par intérim jusqu’à la sélection du remplaçant officiel.

Ce dernier a porté les couleurs des Carabins de 2003 à 2004 comme porteur de ballon et a déjà occupé le poste de coordonnateur offensif du Vert & Or de 2014 à 2016.

«On a actuellement une équipe d’assistants-entraîneurs dont nous sommes très fiers. Afin d’assurer le bon fonctionnement et le maintien de nos standards d’excellence, nous aurons un processus rapide pour clarifier la suite des choses.»

Pour le moment, tous les entraîneurs-adjoints et entraîneurs de position demeurent en poste et poursuivent leur préparation en vue de la prochaine saison.

Un passage rempli de succès

C’est le 16 novembre 2010 que Danny s’est officiellement joint aux Bleus à titre d’entraîneur-chef.

En neuf saisons à la barre de l’équipe, le natif de St-Léonard a conservé une impressionnante fiche de 57 victoires contre seulement 16 revers. En séries, il a ajouté 15 victoires et huit revers à son palmarès.

Sans aucun doute, le moment le plus mémorable de son passage à l’UdeM fut la conquête de la Coupe Vanier en 2014.

Il a également mené sa troupe au match ultime du football universitaire canadien en 2015, et plus récemment en novembre dernier.

Celui qui en sera à un deuxième passage avec les Alouettes a également mené les siens à trois titres de la Coupe Dunsmore, en plus de décrocher l’honneur de l’entraîneur-chef de l’année au Québec, en 2016.

«Danny a accepté le projet des Carabins en 2010, à un moment où on avait besoin de consolider notre programme. On avait convenu ensemble qu’il resterait avec nous pour quelques années. Si on m’avait dit qu’il ferait 10 ans, je ne l’aurais pas cru.»

«Je pense qu’en tant qu’institution, nous sommes chanceux d’avoir pu passer la dernière décennie avec lui. Les Carabins ont grandi de manière exceptionnelle sous son leadership.»

Un impressionnant total de 24 joueurs ayant évolué sous ses ordres ont par la suite été repêchés dans la Ligue canadienne ou ont réussi à s’y tailler une place au sein d’une formation.

Le joueur de ligne offensive David Foucault qui a évolué avec les Carabins de 2010 à 2013 a même atteint les rangs de la NFL, alors qu’il portait les couleurs des Panthers de la Caroline.