Football

Football : Match sans lendemain

Montréal, le 26 octobre 2007 – C'est ce samedi que l'on connaîtra le sort de l'équipe de football des Carabins de l'Université de Montréal.  Une victoire contre les Gaiters de l'Université Bishop's permettrait aux Carabins de participer à la demi-finale de la conférence québécoise et d'y affronter le Rouge et Or de l'Université Laval.  Si les Carabins devaient s'incliner face aux Gaiters, leur destin tomberait entre les mains du Vert et Or de l'Université Sherbrooke.  Ces derniers affrontent les Redmen de McGill et une victoire contre les Rouges conjugué avec une défaite des Bleus, permettrait au Vert et Or de se faufiler en série.

Une saison en deux temps

Les Carabins ont connu une saison en dents de scie.  Après une victoire convaincante en ouverture face aux Redmen de McGill, la troupe de Marc Santerre a perdu quatre rencontres consécutives.  L'absence du quart-arrière partant Marc-Olivier Brouillette, qui s'est fracturé l'index de la main droite au cours du deuxième match, explique en partie les difficultés qu'ont connues les Bleus au cours de cette période.

Selon Marc Santerre, l'entraîneur-chef des Carabins, son équipe n'est pas la même quand Brouillette est dans l'alignement.  « Marco est quelqu'un de spécial.  Il a un talent particulier et c'est pour cela qu'on l'a recruté.  Il est intelligent, mobile, a un bon bras et est dynamique », raconte Santerre.  La mobilité de Brouillette est probablement son atout le plus redoutable, lui qui a marqué cinq touchés au sol cette saison.  « C'est très difficile pour une défensive de contrer un quart-arrière mobile et ce, dans toutes les ligues », explique Santerre.

Marc Santerre ne se cache pas pour dire que la saison des Carabins aurait été différente si Brouillette n'avait pas été blessé.  « Je crois qu'on aurait pu gagner au moins un des deux matchs contre Concordia, déclare l'ancien entraîneur des Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal.  Le pointage de ces rencontres a été très serré et Marco aurait pu être l'étincelle qui nous manquait ».

Toujours vivant

Malgré ce passage difficile, les Carabins peuvent toujours participer aux séries éliminatoires.  Les Carabins affrontent les Gaiters de l'Université Bishop's, l'équipe contre qui les Carabins ont le moins bien paru cette année.  « La situation a changé depuis, explique Santerre.  À l'époque, les Gaiters avaient des choses à prouver et aujourd'hui, ils cherchent à confirmer leur place parmi les meilleures équipes.  De notre côté, on ne pensait pas se retrouver dans cette situation à l'époque.  Maintenant on est en danger et on doit tout donner ».

Un des aspects positifs dans la défaite de 24-5 des Carabins avait été la performance ordinaire de Jamal Lee, le porteur de ballon étoile des Gaiters.  La défensive des Bleus l'avait limité à 109 verges alors qu'il a maintenu au cours de la saison une moyenne 183 verges par rencontre.  « On peut le bloquer à nouveau, raconte Santerre.  Je ne peux pas le garantir, car je ne suis pas sur le terrain, mais je crois en nos chances.  Cependant, ils savent que l'on a été erratique à quelques reprises contre la passe.  Je ne serais donc pas surpris de les voir utiliser un peu plus leurs receveurs ».

Quoiqu'il arrive samedi, les Carabins auront réussi un très beau retour dans lequel les Bleus auront démontré beaucoup de caractère.  Vous pouvez suivre le dénouement de la saison régulière des Carabins ce samedi à partir de 13h sur les ondes de CKAC Sports 730am.