Hockey féminin

Fusillade fatale aux Carabins

Montréal, le 15 octobre 2010 – L'équipe de hockey féminin des Carabins de l'Université de Montréal a comblé un retard de deux buts en troisième période avant de s'incliner 3 à 2 en tirs de barrage vendredi soir au CEPSUM dans le cadre de son match d'ouverture de la saison 2010-2011 l'opposant aux Stingers de l'Université Concordia.

Il s'agit du premier revers de l'histoire des hockeyeuses en bleu-blanc-noir face à ses rivales montréalaises. Rappelons que le hockey féminin a fait ses débuts l'an dernier à l'UdeM.

Avec huit recrues au sein de son alignement, l'entraîneure-chef Isabelle Leclaire a vu sa troupe manqué de cohésion au cours des deux premières périodes et les Stingers en ont profité pour se forger une avance de deux buts. Les Bleus ont inscrit deux buts en l'espace d'une minute et trois secondes à mi-chemin au troisième tiers et se sont ensuite butées à la gardienne Audrey Doyon-Lessard qui s'est particulièrement illustrée en prolongation et en fusillade.

Jaymee Shell a ouvert la marque après seulement deux minutes sept secondes de jeu en redirigeant un tir dans une cage à moitié ouverte suite à un déplacement de la gardienne Katrina Giuliani (Arts et sciences) et pendant que l'attaquante Kim Deschênes (Arts et sciences) était au cachot.

« Notre jeu collectif a fait défaut en début de rencontre et Concordia a mis beaucoup de pression sur nos joueuses. On s'est rapidement retrouvé en déficit et ça a pris un certain temps avant que les filles se sentent à l'aise », a expliqué Leclaire au terme de la rencontre.

Erin Lally a doublé l'avance des siennes après un peu plus de dix minutes au deuxième engagement en poussant au fond du filet une rondelle égarée dans le cercle de la gardienne de but.

Giuliani a stoppé une échappé en moitié de troisième période et son arrêt a semblé réveiller les Carabins. Quelques instants plus tard, Deschênes, recrue de l'année au Québec l'an dernier, a battu Doyon-Lessard en sautant sur un retour de lancer de Josianne Legault (Déficience intellectuelle) suite à une belle entrée de zone orchestrée par Sophie Brault (HEC Montréal, Administration). Profitant du momentum, a capitaine Stéphanie Daneau (Sciences infirmières) a rapidement nivelé la marque. Après avoir effectué une belle feinte, elle s'est retrouvée seule devant la gardienne adverse qu'elle a déjoué d'un tir du poignet précis à l'intérieur du poteau droit.

Les deux équipes n'ont pu profiter d'un avantage numérique en prolongation. Même si les Carabins ont au l'avantage 6-1 au chapitre des tirs au but, ce sont les Stingers qui ont eu la meilleure occasion de marquer en frappant le poteau. Les joueuses de l'UdeM ont réalisé 38 tirs au but contre 30 pour les visiteuses.

Doyon-Lessard a complètement fermé la porte en fusillade en arrêtant tour à tour Amanda Lalande (sécurité et études policières), Deschênes et Brault. Pendant ce temps, les trois premières joueuses de Concordia ont eu le dessus sur Giuliani.

« C'est certain que c'est un résultat décevant, mais il n'y a rien d'inquiétant dans cette performance, a ajouté Leclaire. Nous avons créé de meilleures chances de marquer que nos adversaires sans réussir à en profiter. De petites choses ont finalement fait la différence. »

Le prochain match des Carabins aura lieu ce mercredi 20 octobre à 19h à l'Université McGill face aux Martlets.