Badminton

Les Carabins dominent la 1re compétition

Montréal, le 15 octobre 2008 – L'équipe de badminton des Carabins de l'Université de Montréal a très bien amorcé la saison 2008.  Lors du premier week-end de compétition, les femmes ont été parfaites, remportant leurs cinq affrontements alors que les hommes se classent également premiers avec un dossier de 5-1.

Le volet féminin a aisément disposé de ses adversaires.  En 25 matchs joués, les représentantes de l'UdeM ont échappé seulement 6 manches.  Le duel le plus serré a été l'affrontement face au Rouge et Or de l'Université Laval que les Carabins ont remporté 4-1. Isabelle Mercier-Dalphond (Droit) a vaincu Daphnée Le Corre-Laliberté en trois manches de 16-21, 21-18 et 21-16, elle qui s'était inclinée à deux reprises l'an dernier lors des championnats de fin de saison face à sa rivale de Québec.  Clélia Desmettre (Polytechnique, génie civil) a subi la défaite lors de cet affrontement dans une rencontre extrêmement serrée face à l'excellente Audrey Arsenault par le pointage de 26-28 et 24-26.

« Pour Isabelle, c'était une belle façon d'amorcer l'année et d'aller chercher une grosse victoire dès le début, souligne l'entraîneur-chef des Carabins Jean-Robert Quevillon.  En ce qui concerne la défaite de Clélia, c'est un bon résultat pour elle d'avoir pu tenir tête face à une aussi bonne joueuse.  Cela permet autant à elle qu'à moi de voir où elle se situe et ce qu'il y a à améliorer avant d'atteindre le prochain niveau ».

En général, Quevillon s'est dit très satisfait du travail du volet féminin et surtout des performances d'Isabelle Mercier-Dalphond et de Vanessa Lacasse-Guay (Pharmacie).  « Isabelle est la clé de notre équipe, affirme Quevillon.  Nos succès commencent avec elle.  Par la suite, nous avons un excellent groupe de soutien dont fait partie Vanessa.  Elle a aussi connu un bon week-end ».  Lacasse-Guay, qui en est à sa 9e saison avec l'équipe, a eu quatre victoires relativement faciles en autant de rencontres.

Le volet masculin en échappe une, mais s'installe au premier rang
Si le volet féminin a été dominant, le volet masculin a également très bien fait dans un groupe où les équipes semblent de forces plus égales.  Ils ont remporté cinq de leurs six affrontements, s'inclinant 2-3 face à l'UQÀM.  Ils ont échappé le 1er simple, ainsi que les deux matchs de doubles dans des rencontres toutes très serrées.

L'équipe présente le même dossier que les Citadins de l'UQÀM, mais puisqu'ils ont un meilleur différentiel de manches pour/manches contre, ils se placent devant ces derniers.

« Nous avons eu plusieurs affrontements très serrés, souligne Quevillon.  Certains de nos bons joueurs ont tendance à connaître des débuts de manches lents, ce qui n'aide pas toujours notre situation ».

« Ce qu'il y a de positif, poursuit Quevillon, c'est que l'an dernier nous avions tendance à perdre les matchs de trois sets alors que la fin de semaine dernière, nous les avons gagnés ».  Il s'est également dit particulièrement impressionné par le travail de deux de ses recrues, soit Daniel Cloutier-Grenier (Polytechnique, génie mécanique) et Steve Truong (Physiothérapie).  « Daniel a été très solide lors de ses matchs de simple tandis que Steve a démontré beaucoup de vitesse, explique Quevillon.  Cependant, il devra améliorer sa technique afin d'aller chercher plus de puissance ».

Étant donné que les Carabins sont favoris pour remporter les bannières provinciales autant chez les femmes que chez les hommes, Quevillon reconnait qu'il n'est pas mauvais de voir son équipe échapper un match lors de la 1re compétition de l'année.  « C'est cliché, mais c'est vrai que cela évite de perdre un peu le focus, souligne-t-il.  Les gars l'ont eux-mêmes réalisé et me disent déjà qu'ils ont hâte d'avoir leur revanche sur l'UQÀM ».

Les Carabins reprendront leurs activités le 25 octobre prochain alors que la 2e Coupe universitaire sera disputée au CEPSUM.  Les affrontements seront disputés sous le format mixte.