Football

Les Carabins échappent la victoire face au Rouge et Or

Montréal, le 9 octobre 2010 – L'équipe de football des Carabins de l'Université de Montréal a tenu tête au Rouge et Or de l'Université Laval, équipe classée au premier rang national, pour finalement s'avouer vaincue 19 à 12, samedi après-midi au CEPSUM devant une salle comble de 5100 spectateurs. Les Bleus n'ont pu conserver leur mince avance acquise en première demie.

« Nous avons échappé la victoire contre la meilleure équipe au pays alors que nous l'avions », a dit l'entraîneur-chef Marc Santerre au terme de la rencontre. L'offensive des joueurs en bleu-blanc-noir a manqué d'opportunisme, elle qui a dominé ses rivaux 353 à 249 pour les verges.

Au moment de retraiter au vestiaire à la mi-temps, les Carabins avaient les devants 11 à 6. Au début du troisième quart, le Rouge et Or a profité d'une rare erreur des Bleus. Le demi-défensif Olivier Turcotte-Létourneau a réalisé une interception aux dépends d'Alexandre Nadeau-Piuze (HEC Montréal, administration), qui jouait un bon match jusque là. Sur le jeu suivant, la formation de Québec a inscrit un touché grâce à une passe de 10 verges de Bruno Prud'Homme à Julian Feoli-Gudino dans la zone des buts. Les Carabins n'ont pas été en mesure de revenir de l'arrière.

Les Carabins ont connu une excellente première demie, obtenant deux fois plus de verges à l'attaque que ses adversaires. Après que les deux équipes aient échangé des placements, Djems Kouamé (arts et sciences) a réalisé un attrapé spectaculaire en sautant au-dessus d'Olivier Turcotte-Létourneau. Deux jeux plus tard, le quart Alexandre Nadeau-Piuze a repéré Kouamé de nouveau dans la zone des buts avec une passe de 19 verges. Ce dernier a d'ailleurs été la cible favorite du quart des Bleus, captant six ballons pour un total de 103 verges. Pour sa part, Nadeau-Piuze a terminé sa journée de travail avec 20 passes complétées en 41 tentatives pour 245 verges de gain.

La défensive des Bleus a été intraitable durant toute la partie, causant des maux de tête à l'attaque de leurs adversaires. « Ce n'était pas nécessairement dérangeant de voir l'offensive de Laval sur le terrain aujourd'hui », a affirmé Santerre. Le Rouge et Or a été limité à seulement 10 premiers essais contre 22 pour les Carabins. L'attaque au sol des Rouges n'a gagné que 72 verges.

Par ailleurs, le quart du Rouge et Or Tristan Grenon n'a pu terminer le match, blessé. Son remplaçant Bruno Prud'Homme a bien fait, complétant 10 passes en 17 tentatives pour un total de 128 verges. Notamment, Feoli-Gudino a capté l'une de ses longues passes de façon exceptionnelle pour un jeu de 53 verges qui a mené à un placement de Christopher Milo. Le porteur de ballon Sébastien Lévesque était également absent en raison d'une blessure à un genou.

Le botteur Pierre-Paul Gélinas (arts et sciences) a choisi cette rencontre cruciale pour effectuer son retour au jeu après avoir manqué six semaines d'activité suite à une blessure subie au match d'ouverture. Il a toutefois raté deux tentatives de placement, se contentant de simples. Christopher Milo, son opposant, a réussi des placements de 46, 30 et 31 verges en plus d'ajouter un simple sur un botté d'envoi. Un touché de sûreté accordé au Rouge et Or est venu compléter la marque.

Il s'agissait de la septième salle comble au CEPSUM depuis le retour des Carabins en 2002. C'était la première fois que le stade était rempli à pleine capacité une deuxième fois au cours de la même saison régulière.

Le prochain match des Bleus aura lieu samedi prochain, le 16 octobre, au Stade Percival-Molson. La troupe de Marc Santerre affrontera les Redmen de McGill dès 13h. La partie sera retransmise en direct sur les ondes de CKAC Sports.