Hockey féminin

Les Carabins en échappent une

Montréal, le 18 janvier 2010 – Après une victoire écrasante de 8-2 vendredi face à l'Université Concordia, l'équipe de hockey féminin des Carabins de l'Université de Montréal s'est inclinée 5-2 contre les Gee-Gees de l'Université d'Ottawa samedi soir dans la capitale nationale.

Il s'agissait pour les Carabins d'une première défaite en 14 matchs cette saison face à un adversaire autre que l'Université McGill.

Les Carabins avaient pourtant bien amorcé la rencontre. Elles ont eu de nombreuses occasions de marquer en première période, mais n'ont pu capitaliser. Devant le filet, la gardienne Catherine Herron (Géographie environnementale) s'est distinguée en stoppant deux Gee-Gees qui s'était échappée.

Les représentantes de l'Université d'Ottawa ont par la suite pris contrôle du deuxième engagement. « Elles nous attendaient de pied ferme, indique l'entraîneure-chef des Carabins, Isabelle Leclaire. C'est une équipe très rapide et elles ont joué de manière très robuste, ce qui nous a surpris un peu ».

Les joueuses en bleu-blanc-noir ont tout de même survécu à la deuxième période puisque les deux équipes ont retraité au vestiaire après avoir marqué deux buts chacune.

Les Carabins ont amorcé la troisième période en force, mais deux buts des Gee-Gees dans les dix premières minutes de l'engagement ont brisé les reins de l'équipe.

Les Bleus ont maintenant une fiche de 10 victoires, trois défaites et une défaite en prolongation. Leurs trois défaites précédentes, dont celle en prolongation, avaient toutes été subites face aux Martlets.

 « Quand nous perdions contre McGill, les filles semblaient déçues, mais savaient que les chances de victoire étaient minces, souligne Leclaire. Cependant, samedi elles étaient fâchées. Je pense que cette défaite permettra à nos joueuses de réaliser que si nous voulons battre McGill et nous rendre loin dès cette année, elles devront atteindre le niveau suivant, parce que les équipes derrière nous ne sont pas si loin ».

Les Carabins affronteront justement les Martlets ce vendredi à 19h à l'aréna McConnell de McGill. « Si nous voulons l'emporter, nous devrons absolument éviter de donner des attaques en surnombre, analyse Leclaire. De plus, puisque personne d'autre ne semble être capable d'arracher des points aux Martlets, chaque point que nous pouvons leur soutirer est un avantage ».