Football

Les Carabins ouvrent leur saison en grand

Montréal, le 2 septembre 2010 – L'équipe de football des Carabins de l'Université de Montréal a vaincu le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke par la marque de 33-29 jeudi soir au CEPSUM dans le cadre du match d'ouverture de la saison 2010. Privés de plusieurs joueurs réguliers, blessés, les Bleus ont tenus bon grâce à l'énergie de leurs 5100 partisans réunis dans un stade rempli à pleine capacité.

La remontée des hommes en vert en deuxième demie n'aura pas été suffisante pour venir à bout des Bleus qui s'étaient forgés une avance de 21 points au premier quart. 

Dans les dernières minutes du quatrième quart, les Carabins tiraient de l'arrière par trois points. L'unité offensive a alors donné le meilleur d'elle-même. Tout d'abord, une passe d'Alexandre Nadeau-Piuze a trouvé Maxime Fournier-Rioux 36 verges plus loin. Cela a été suivi par une incroyable course de Rotrand Sené sur 16 verges. Vincent Pelletier-Bouchard a suivi en courant sur 2 verges jusque dans la zone payante.

L'entraîneur-chef Marc Santerre a souligné le caractère qu'ont démontré ses hommes sur le terrain. « C'était plaisant de revenir de l'arrière, dit-il. C'était une belle opportunité pour nous. Même s'il y avait plusieurs joueurs réguliers qui manquaient à l'alignement, notre équipe n'a pas accepté d'excuses. »

De son côté, Nadeau-Piuze, le nouveau quart partant, a démontré une belle confiance en ses moyens. « J'avais pas mal de papillons au début, affirme-t-il, mais c'était un bon stress. J'attendais ce moment-là depuis longtemps. » Il a complété 16 passes en 29 tentatives pour un total de 206 verges en plus de lancer une passe de touché. Il s'est fait intercepter à deux reprises. Il a également couru sur 46 verges et est allé chercher de gros premiers essais.

La cérémonie d'avant-match a été marquée par le retour de trois anciens évoluant maintenant chez les professionnels, Marc-Olivier Brouillette, Joash Gesse et Hamid Mahmoudi. Cela a semblé avoir un grand effet sur les Bleus en début de match. Ils ont marqué 21 points sans riposte avant que l'arbitre ne signale la fin du premier quart. Le quart sherbrookois Jean-Philippe Shoiry a été durement frappé et a perdu le ballon dès le premier jeu des siens. Les Carabins en ont pris possession et le touché sur une course d'une verge de Rotrand Sené est venu peu de temps après.

Le receveur Frank Bruno et le porteur de ballon Olivier Renière ont inscrits les deux majeurs suivants.

Shoiry a quant à lui terminé sa soirée de travail avec 18 passes complétées en 39 pour 285 verges. Il a été intercepté à deux reprises et a lancé deux passes de touché à Simon Charbonneau et Alexandre Poirier.

« C'était le premier match, contre Sherbrooke en plus, dit Gregory Alexandre, auteur du premier sac du quart de l'année. On jouait sur un nouveau terrain devant une salle comble. Ça nous a donné beaucoup d'énergie. »

La défensive et les unités spéciales ont poursuivi le travail durant la première demie et ont donné quelques opportunités à l'offensive, qui en a profité. « Défensivement, il fallait qu'on les menace dès le départ pour les empêcher de prendre confiance », a expliqué Santerre.

Cette salle comble était la sixième de l'histoire de l'équipe. Une centaine de retardataires ont même vu leur accès refusé, faute de places.

Le prochain match des Carabins les opposera aux Stingers de Concordia au Campus Loyola. La partie est prévue samedi le 11 septembre à 13h. La rencontre sera retransmise en direct sur les ondes de Radio-Canada et de CKAC Sports qui radiodiffuse tous les matchs de la saison.

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive