Football

Les Carabins surpris 34-15 à Sherbrooke

Sherbrooke, 17 octobre 2009 – Après avoir vaincu l'Université Laval il y a deux semaines  pour se retrouver au premier rang du classement national, l'équipe de football des Carabins de l'Université de Montréal a subi une douche froide samedi après-midi en se faisant surprendre 34 à 15 par le Vert & Or à l'Université de Sherbrooke devant une foule de 5632 spectateurs.

Le Vert & Or, qui se bat pour une place en séries et montrait une fiche de deux victoires et trois revers avant la rencontre, a été beaucoup plus affamé que les Montréalais qui ont été amorphes une bonne partie de l'affrontement.

Sherbrooke a du même coup porté à dix sa série de victoire à domicile.

« Quand on joue au football, on peut battre la meilleure équipe au pays. Mais quand on oublie de se présenter, n'importe quelle équipe peut nous battre, a déclaré l'entraîneur-chef des Carabins, Marc Santerre, au terme de la rencontre.

« On a connu des difficultés sur les unités spéciales, mais ça n'explique pas tout. Ce qui est le plus décevant du match d'aujourd'hui, c'est qu'on a arrêté de se battre face à l'adversité. »

Les Carabins ont pourtant bien entamé la rencontre en prenant les devants 13 à 0. Pierre-Paul Gélinas a ouvert la marque avec un placement de neuf verges en fin de premier quart.

Les Bleus ont augmenté leur avance au début du deuxième quart lorsque Kevin Rivet a capté une passe de Marc-Olivier Brouillette à l'entrée de la zone des buts avant de compléter le jeu de 19 verges pour donner une avance de dix points aux Bleus. Montréal a ensuite ajouté trois points sur un touché de sûreté et un simple.

L'attaque du Vert & Or s'est réveillée avec un peu moins de deux minutes avant de retraiter au vestiaire après que les Carabins aient écopé d'une pénalité de rudesse sur le botteur lors d'un dégagement. Alexandre Poirier a parti le bal en captant une passe de 17 verges de Jean-Philippe Shoiry pour le majeur.

Sherbrooke a pris les devants sans jamais plus regarder en arrière en toute fin de première demie lorsque Shoiry a feinté une remise à Pascal Fils avant de rejoindre une fois de plus Poirier dans la zone payante, sur cinq verges.

Shoiry a ajouté deux passes de touché au troisième engagement, sur 12 verges à Simon Charbonneau Campeau et sur sept verges à Poirier qui inscrivait ainsi son troisième majeur de la rencontre. William Dion a ajouté des placements de 11 et 21 verges pour les Sherbrookois tandis que Montréal a ajouté deux points sur un touché de sûreté.

Brouillette a complété sa journée de travail avec 17 passes complétées en 30 tentatives, dont une passe de touché, pour des gains de 190 verges et une interception. Le porteur de ballon Rotrand Sené a quant à lui accumulé 82 verges au sol.

Du côté du Vert & Or, Shoiry a vu 16 de ses 24 passes être captées pour 223 verges de gain et quatre passes de touché. Sa principale cible a été Charbonneau Campeau qui a obtenu 123 verges en sept réceptions. Pascal Fils a quant à lui amassé 130 verges au sol.

Samedi prochain à 13h, les Carabins seront de retour à Sherbrooke pour y affronter cette fois les Gaiters de Bishop's. Le Vert & Or accueillera pour sa part l'Université Laval.