Volleyball féminin

Les Dinos mettent fin aux aspirations des Carabins

Fredericton, le 27 février 2009 – Les Dinos de l'Université de Calgary ont mis un terme à la quête du premier titre national de l'histoire de l'Université de Montréal en volleyball féminin en leur infligeant une défaite en cinq sets (25-19, 13-25, 25-20, 25-27, 12-15) en demi-finale du championnat de SIC qui se déroule à Fredericton.

Calgary se retrouve en finale canadienne pour la 1re fois depuis sa 4e conquête de la bannière en 2004 et croisera sur son chemin les Thunderbirds de la Colombie-Britannique qui ont vaincu le Rouge et Or de Laval dans l'autre demi-finale. La finale aura lieu samedi à 19h (heure des Maritimes). UBC tentera de mettre la main sur le trophée pour une 2e année consécutive.

Les Carabins, équipe favorite de la compétition, ont quant à elles rendez-vous avec leurs rivales de la région de Québec pour l'obtention de la médaille de bronze. Montréal tentera de remporter la 2e médaille de son existence après avoir mis la main sur celle d'argent l'an dernier.

« On savait dès le départ que la demi-finale serait difficile et c'est peut-être pourquoi nous avons joué de façon nerveuse ce soir, a mentionné l'entraîneur-chef des Carabins, Olivier Trudel. Nous n'avions pas eu une telle opposition cette saison et nous n'avons pas réagit de la façon souhaitée », a-t-il poursuivi.

« C'est certain que c'est décevant car nos ambitions étaient très grandes. Nous avons malheureusement laissé partir certaines avances qui se sont avérées coûteuses ».

Les Carabins ont sauté sur le terrain avec le feu dans les yeux et les Dinos se sont rapidement retrouvées en déficit de 3-0 et ensuite de 5-1, forçant leur entraîneur Jesse Knight à demander un temps d'arrêt. Les Montréalaises n'ont pas ralentit la cadence, conservant des avances de 8-4 et de 16-10 aux temps d'arrêt technique. Après avoir pris une bonne avance, les Carabins ont toutefois connu un court passage à vide pour voir leurs adversaires revenir de l'arrière. Envoyée sur la surface de jeu pour effectuer le service à 24-19, Mélanie Roy a répondu avec brio à l'appel de son entraîneur en réalisant un as pour mettre la première manche en banque.

Calgary a élevé son jeu d'un cran au 2e engagement pour prendre les devants 8-4 au premier temps d'arrêt technique. Les joueuses en bleu royal et blanc ont par la suite semblé désorganisées, particulièrement en réception de service, et les Dinos en ont profité pour augmenter leur avance à 19-8. La suite du set a été la même histoire et les joueuses de la conférence de l'Ouest l'ont facilement emporté 25-13.

Les Dinos n'avaient réalisé qu'une seule erreur à l'attaque au 2e set mais ont démarré le 3e avec 3 erreurs consécutives et les Montréalaises en ont profité pour prendre les devants 4-0. Calgary a toutefois redoublé d'ardeur pour lentement mais sûrement revenir de l'arrière pour mener 8-7 à l'arrêt de jeu. Les Carabins ne s'en sont pas laissées imposer et ont repris leur avance pour mener par quatre points au deuxième temps d'arrêt. Les volleyeuses de l'UdeM ont gardé le contrôle lors des points suivants et l'ont finalement emporté 25-20.

La lutte s'est resserrée davantage au 4e set et chaque point est devenu une véritable bataille. En retard 14-16, les Carabins ont vu leurs adversaires se forger une avance de 19-15 en inscrivant quelques points consécutifs. Loin de se laissée abattre, Montréal a nivelé la marque avant de voir les deux équipes s'échanger les points jusqu'à 25-25. Laetitia Tchoualack, joueuse par excellence au pays, a toutefois servi dans le filet pour ouvrir la porte aux Dinos. Holly Harper en a profité en suivant avec un as pour amener le match au 5e et ultime set.

Au grand plaisir des partisans présents au centre Aitken, les deux équipes se sont échangées chaque point pour rapidement porter la marque à 6-6. Les Carabins ont par la suite semblé avoir le vent dans les voiles en inscrivant trois points de suite, obligeant l'entraîneur de Calgary a demandé un temps d'arrêt. Les Dinos ont semblé revigorées et ont égalisé le pointage. À 11-11, les joueuses de l'Ouest ont marqué trois points avant de voir Laura Wilson réaliser l'attaque marquante mettant fin au match quelques instants plus tard.

« Je crois que le point tournant s'est produit lorsque nous avions les devants 9-6 et que nous n'avons pas été en mesure de capitaliser », a ajouté Trudel.

Tchoualack a une fois de plus tiré son épingle du jeu avec une récolte de 25 attaques marquantes, 1 as, 2 blocs et 14 récupérations. Lauren Perry a été la plus productive du côté des Dinos avec 18 attaques payantes, 3 as et 17 récupérations.

« On doit maintenant se regrouper et sortir d'ici avec une médaille dans les mains », a conclu l'entraîneur des Carabins.