Volleyball masculin

Place aux éliminatoires

Montréal, le 7 février 2008 – L'équipe de volleyball masculin des Carabins de l'Université de Montréal affronte cette fin de semaine le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke dans le cadre de la demi-finale provinciale.  À l'enjeu : une participation au Championnat canadien.

Les Carabins ont toutes les raisons de croire qu'ils peuvent vaincre leurs adversaires puisqu'ils ont compilé un dossier de quatre victoires et aucun revers face à la formation sherbrookoise pendant la saison régulière.  Cependant, l'entraîneur-chef des Carabins, Georges Laplante, croit que sa troupe doit faire fi de cette statistique.  « Nos victoires contre eux ne veulent plus rien dire, déclare-t-il.  Il faut les battre à nouveau, sinon nous serons éliminés ».

La demi-finale, disputée sous le format 2 de 3, débutera vendredi au CEPSUM, un détail important selon Laplante.  « Nous jouons toujours mieux à domicile, dit-il.  On connait mieux cet environnement, ce qui est vraiment important ».  Le deuxième match aura lieu à Sherbrooke samedi et, si jamais un match ultime doit être disputé, il aura lieu dans le gymnase du CEPSUM dimanche.

Une équipe en santé
L'attaquant de 5e année Dimitri Édouard (Relations industrielles) effectuera un retour au jeu vendredi, lui qui avait raté les derniers matchs de la saison en raison d'une blessure au genou et de la grippe.  Édouard joue un rôle important avec les Carabins, lui qui marque en moyenne 3,02 points par manche.

Malgré le retour au jeu d'Édouard, on peut s'attendre à ce que quelques jeunes passent un peu de temps sur le terrain.  Mathieu Crête (Arts et sciences), Andy Oshima (Design architectural), Étienne Charron (Bacc. 120), Julien Bissonnette (HEC Montréal, administration) et Maxim Morin (enseignement secondaire), tous des joueurs de première ou deuxième année, jouent du bon volleyball présentement et certains d'entre eux pourraient avoir un rôle important au cours des éliminatoires.

La clé du succès des Carabins face au Vert & Or se trouvera probablement dans les mains d'Emmanuel André-Morin (HEC Montréal, administration).  L'attaquant de deuxième année, nommé recrue de l'année au Canada la saison dernière, domine largement les catégories offensives et devrait se retrouver parmi les étoiles canadiennes pour une 2e saison de suite.  Il a une moyenne de 5,06 attaques marquantes par manche et marque en moyenne 5,73 points par manche.

Selon Laplante, sa formation devra mettre beaucoup de pression sur les représentants de l'Université de Sherbrooke.  « C'est une équipe qui n'a aucun complexe contre nous, déclare-t-il.  Il faudra être excellent au service et déstabiliser leurs joueurs de centre si nous voulons l'emporter ».

Tout est donc en place pour de bons matchs de volleyball universitaire.  La première rencontre sera disputée vendredi le 8 février à 19h au CEPSUM.  Si jamais les deux équipes se partagent les premiers matchs, la rencontre ultime sera présentée dimanche le 10 février à 14h, au CEPSUM.