Soccer féminin

Une première finale nationale pour les Carabins

Montréal, le 14 novembre 2009 – Les Carabins de l'Université de Montréal joueront en finale du championnat de soccer féminin de SIC pour la première fois de leur histoire après avoir vaincu les Thunderbirds de l'Université de la Colombie-Britannique 1-0 samedi après-midi à l'Université de Toronto où se déroule le tournoi national.

À leur quatrième participation, les protégées de l'entraîneur-chef Kevin McConnell tenteront de devenir la première équipe de l'UdeM à remporter un championnat de SIC, tous sports confondus, depuis la conquête de l'équipe de volleyball masculin en 1970.

Elles pourraient du même coup devenir la première équipe du Québec à mettre la main sur le trophée Gladys Bean, emblême du championnat canadien universitaire de soccer féminin.

L'an dernier, les Carabins avaient récolté la médaille de bronze, leur meilleure performance depuis les débuts du soccer féminin sur le campus de l'UdeM en 2001.

La finale nationale les opposera aux Spartans de l'Université Trinity Western, championnes nationales en titre, dimanche à 17h (HNE), un match qui sera webdiffusé au www.ssncanada.ca. Les Spartans ont eu raison des représentantes de l'Université Queen's, 2-1 (5-3 en tirs de barrage), plus tôt samedi.

« Nous avions espéré atteindre la finale l'an dernier mais nous avions subi une amère défaite en demi-finale, a mentionné McConnell au terme de la rencontre. Les filles seront extrêmement motivées, Trinity Western est une excellente équipe et nous aurons droit à toute une finale canadienne ».

Eva Thouvenot-Hébert a été la seule à toucher le fond du filet, à la 12e minute. Après s'être échappée suite à une longue passe de Catherine Delmas-Frenette, elle a profité de la sortie de la gardienne des T-Birds, Jaclyn Dunnett, pour tirer par-dessus celle-ci et ouvrir la marque.

Quelques instants plus tard, les Thunderbirds ont obtenu des chances en or de créer l'égalité mais la gardienne des Carabins, Sarah Thérien, s'est imposée à deux reprises. La défenseure Émilie Mercier a quant à elle joué les héros en arrêtant un tir à la ligne des buts.

En avance par un but après la pause de la mi-temps, l'UdeM a réussi à contrôler le jeu pendant quelques minutes au début du deuxième engagement. UBC a toutefois mis beaucoup de pression sur la défensive montréalaise et a obtenu les meilleures chances de marquer.

Les T-Birds croyaient bien égaliser la marque lorsque Thérien s'est retrouvée hors position mais Mercier veillait au grain une fois de plus et a bloqué un deuxième tir à la porte des buts pour conserver l'avance des Bleus.

Mercier, défenseure de cinquième et dernière année membre de la première équipe d'étoiles au pays, a d'ailleurs reçu le titre de joueuse par excellence de la rencontre chez les Carabins pour son brio défensif.

Les Carabins ont tenu le coup jusqu'au sifflet de l'arbitre et les T-Birds devront se contenter du match pour l'obtention de la médaille de bronze. Pour l'occasion, elles affronteront les Gaels de Queen's dimanche à 14h (HNE).

« Les joueuses de UBC ont vraiment tout tenté pour égaliser la marque, particulièrement dans les vingt dernières minutes, a dit Mercier. Nous venons de battre une très bonne équipe et nous sommes vraiment contentes d'avoir l'opportunité de remporter le championnat canadien. »