Volleyball féminin

Tchoualack et Murray Méthot parmi les étoiles canadiennes

Calgary, le 28 février 2007 – À la veille d'affronter l'équipe hôte des Dinos au Championnat de Sport interuniversitaire canadien (SIC) qui se déroule à l'Université de Calgary du 1 er au 3 mars, l'équipe féminine de volleyball des Carabins de l'Université de Montréal voit deux de ses athlètes de 2e année se retrouver sur les équipes d'étoiles canadiennes.

L'attaquante de 25 ans originaire de Paris, Laetitia Tchoualack (communication), fait partie de la 1re équipe toutes étoiles. Misant sur l'une sinon la plus puissante force de frappe au pays, elle a cumulé 201 attaques marquantes, 14 as au service, 14 blocs en plus de s'illustrer en défensive avec 167 récupérations.

Il y a deux semaines, elle avait été nommée joueuse de l'année au Québec. Au cours de la saison 2006-2007, elle a reçu les titres de joueuses par excellence des tournois des universités du Pacifique (1re division NCAA), de Montréal et de McGill.

L'expérience de Tchoualack

« Laetitia est la joueuse la plus complète et accomplie de notre équipe. C'est une athlète exceptionnelle, rien de moins, commente son entraîneur-chef Olivier Trudel. Elle excelle non seulement en offensive, mais son apport dans les différentes facettes du jeu a relevé le calibre de toutes ses coéquipières, un signe qui ne ment pas ».

En plus de ses prouesses sur le terrain, l'expérience de Tchoualack pourrait être fort utile aux Carabins au championnat national. Rappelons qu'avant de débuter ses études à l'UdeM, elle s'est entre autres illustrée avec les équipes professionnelles Melun Val de Seine et le Racing Club de Cannes en plus de faire partie de l'équipe nationale senior de France. Au cours de cette période, Tchoualack a mis la main sur le Championnat de France à trois reprises ainsi que sur la coupe d'Europe.

L'énergie de Murray Méthot

Sa coéquipière et également attaquante, Marie-Pier Murray Méthot (chimie), figure quant à elle sur la 2e équipe d'étoiles. Joueuse de 2e année originaire de Baie-Comeau, elle est revenue en force à sa 2e saison après avoir été ralenti par des blessures en 2005-2006.

En plus d'être nommée sur les équipes d'étoiles des tournois des universités de McGill et de Toronto, elle a réalisé 212 attaques marquantes, 16 as, 32 blocs et 148 récupérations.

« Marie-Pier s'est imposée tout au long de la saison par son jeu physique qui fait d'elle une menace constante, affirme Trudel. Elle apporte en plus une énergie positive sur le terrain qui est grandement appréciée par ses coéquipières ».

Les Dinos en lever de rideau

Le Championnat de SIC débute ce jeudi (demain) et les Carabins, classés 4 e, affrontent à 19h (heure de Calgary) l'équipe hôte des Dinos de Calgary qui figurent quant à eux au 5 e échelon. Il s'agira d'un 2e affrontement de suite au championnat national entre les deux formations, les Dinos ayant battu les Bleues à l'arrachée, 18-16 lors du set décisif, lors du match de bronze de l'an dernier.

Le tournoi est de type simple élimination et l'équipe qui remportera ce premier duel se retrouvera en demi-finale.