Carabins

L’année de Jessica Cormier et de Frédéric Lajoie-Gravelle

La joueuse de hockey Jessica Cormier ainsi que le joueur de soccer Frédéric Lajoie-Gravelle ont terminé leur carrière universitaire de manière fantastique en étant sacrés athlètes de l’année, lors du Gala Méritas de la saison 2018-2019 du programme de sport d’excellence des Carabins de l’Université de Montréal, mercredi soir.

C’est au Marché Bonsecours que la grande famille des Carabins s’est réunie afin de souligner l’excellence sportive et académique de ses membres, lors d’une soirée animée par un grand partisan des Bleus, Sébastien Benoit.

Cormier, une étudiante en Administration à HEC Montréal a une fois de plus été dominante cette saison. Sa récolte de 11 buts et 20 points en autant de matchs la positionne respectivement au premier et au deuxième rang du RSEQ, dans ces catégories. Pour une deuxième année de suite, elle a été nommée athlète par excellence au Québec.

En plus de se tailler des places au sein des premières équipes d’étoiles du RSEQ et d’U SPORTS, elle a grandement contribué aux succès des siennes qui ont remporté la médaille de bronze au championnat canadien. Il s’agit d’une sixième médaille à l’échelle nationale pour le programme qui n’est vieux que de 10 ans.

Pour sa part, Lajoie-Gravelle a mené les siens vers la première conquête de l’histoire du programme de la bannière canadienne. En trois rencontres pendant le championnat, il a marqué cinq buts, dont celui de la victoire, en prolongation, lors du match ultime.

Il a finalement été nommé joueur par excellence du tournoi, en plus de ses places sur les premières équipes d’étoiles provinciales et nationales. Il a également reçu le titre de joueur par excellence au Québec.

Tout au long de l’année, l’étudiant en psychologie et sociologie a rempli le filet à une vitesse fulgurante. Sa récolte de 14 buts et six mentions d’aide représente un record du RSEQ. Il a également conclu son parcours à l’Université de Montréal avec un total de 31 filets, ce qui égalise le record d’équipe.

Feng-Yang Chen et Élysa Vaillancourt s’illustrent sur le terrain et dans les classes

La nageuse Élysa Vaillancourt ainsi que le joueur de badminton Feng-Yang Chen ont pour leur part reçu les titres d’étudiants-athlètes de l’année.

L’étudiante au D.E.S.S. en études internationales a complété 30 crédits et a maintenu une brillante moyenne de 3,98 sur 4,3.

Dans la piscine, elle a remporté les épreuves du 4 x 50m libre et du relais 4 x 100m libre lors du championnat provincial. Elle s’est taillée une place dans la première équipe d’étoiles du RSEQ et aidé les siennes à conquérir une septième bannière provinciale de suite.

De son côté, Feng-Yang a remporté l’argent, en double masculin, lors du championnat à l’individuel. Lors du championnat par équipe masculin, il a gagné ses deux affrontements pour aider les siens à gagner la précieuse bannière.

Sur les bancs d’école, l’étudiant en génie aérospatial à Polytechnique Montréal est un véritable phénomène. En 45 crédits, il a conservé une moyenne cumulative parfaite de 4.0 sur 4.0.

Une source d’inspiration

La nageuse Frédérique Cigna a quant à elle mis la main sur le Méritas Leadership, en raison de ses performances dans la piscine, de ses résultats scolaires et de son implication hors du commun.

Ses performances tout au long de l’année lui ont permis de se tailler une place au sein de la première équipe d’étoiles provinciales pour une deuxième année consécutive. Lors du Championnat RSEQ, elle a triomphé lors de deux épreuves et elle a finalement conclu la compétition avec une récolte de cinq médailles. À peine quelques jours plus tard, au Championnat canadien, elle a ajouté deux médailles de bronze à sa collection.

En plus des nombreuses heures qu’elle consacre à son entraînement, elle a assuré l’organisation d’un nage-o-thon au CEPSUM, afin d’amasser des fonds servant à venir en aide à la Fondation du cancer du sein, en honneur à sa mère. Au total, l’activité a permis d’amasser tout près de 14 000$.

L’athlète de 21 ans poursuit également des études en médecine, et ce avec brio. L’an dernier, elle a maintenu une excellente moyenne de 3,9 sur 4,3.

Un avenir prometteur

La nageuse Anaïs Arlandis (Psychologie) et la gardienne de but de l’équipe de hockey Aube Racine (Éducation préscolaire et enseignement primaire) ont reçu le titre de recrue de l’année en sport individuel et collectif.

Chez les hommes, ce sont le nageur Vincent Laperle (Génie aérospatial, Polytechnique Montréal) et le joueur de soccer Pierre Lamothe (Éducation physique et santé) qui ont été sacrés recrue de l’année en sport individuel et collectif.