Football

Gain convaincant et billet pour la Coupe Dunsmore

Pour une troisième fois cette saison et une deuxième fois en autant de semaines, les Carabins ont eu raison des Redmen de McGill. Ce samedi, c’est par la marque de 48-2 que les Bleus l’ont emporté pour rejoindre le Rouge et Or de l’Université Laval en finale de la Coupe Dunsmore.

Comme ç’a été le cas toute la saison, la défensive a été extrêmement solide, en plus de contribuer de façon considérable à la production offensive.

Marc-Antoine Dequoy (Informatique) a réalisé ses cinquième et sixième interceptions de la saison. La deuxième fois, il est parvenu à franchir les 40 verges le séparant de la zone des buts pour inscrire le touché. Cette année, le numéro 24 a réussi quatre touchés défensifs.

Quand les autres équipes font des erreurs, il faut capitaliser et aider notre offensive, a lancé le grand demi défensif. Les quarts prennent une chance en lançant dans ma direction et j’aime ça!

Jean-Sébastien Bélisle (Éducation préscolaire et enseignement primaire) a également réalisé un larcin qu’il a ramené jusqu’à la ligne de deux verges adverses. À la suite de ce jeu, Ryth-Jean Giraud (Gestion app. Police et sécurité) a porté le pointage à 22-0.

Ryth-Jean en grande forme

Giraud a connu une excellente journée de travail. Dès la séquence suivant son premier touché, le joueur de première année a capté une passe de 44 verges pour ajouter six points au tableau indicateur et obtenir son sixième majeur de la campagne.

Le porteur a finalement conclu la rencontre avec 43 verges au sol et 44 par la voie des airs.

Je suis content de pouvoir aider l’équipe dès cette année. Je ne m’attendais pas à contribuer autant, mais j’ai rapidement vu que les entraîneurs m’encadraient et m’ont donné de belles opportunités. Nos objectifs pour le reste de la saison sont vraiment élevés et tous les gars sont prêts.

C’est Louis-Mathieu Normandin (Comptabilité CPA, HEC Montréal) qui a inscrit l’autre majeur des favoris de la foule en captant une passe de 21 verges.

Le quart-arrière Dimitri Morand (Sciences de la communication) a quant à lui complété 11 de ses 16 relais pour 146 verges.

Un pied payant

Le botteur Louis-Philippe Simoneau (Santé et sécurité au travail) a une fois de plus réécrit le livre des records de l’équipe. Lors du deuxième quart, il a réalisé un placement de 52 verges pour éclipser la marque qu’il avait lui-même établie cette saison avec un botté de 49 verges. Sa réussite de 52 verges égalise également le record du RSEQ.

Au total, le botteur des Bleus a réussi ses quatre tentatives de placements et marqué 16 points.

Avant celui de 52 verges, j’en ai réussi un de 45 et il était solide. Je savais que j’étais capable de plus loin! C’est encourageant, parce que face à Laval ça se termine souvent avec un placement et je suis prêt.

Des retours attendus

Plusieurs joueurs de l’unité offensive étaient de retour au jeu pour ce premier match éliminatoire de la saison. Gabriel Parent (Certificat en toxicomanie), Louis-Mathieu Normandin, Gustave Sylvestre (Arts et Sciences) et François Bessette (Administration, HEC Montréal) étaient tous en uniforme.

Les Bleus bénéficieront maintenant d’une semaine de préparation, avant de se rendre à Québec pour la finale de la Coupe Dunsmore. Il s’agira du sixième affrontement de suite face aux rivaux de Québec et une 10e participation à la finale provinciale, dans l’histoire de l’équipe.

C’est ça qu’on voulait aller à Québec, a lancé l’entraîneur-chef Danny Maciocia sans hésiter. Il faut très bien jouer sur les trois facettes quand tu vas au PEPS. On a une grosse semaine de pratique et ça va donner un bon spectacle la semaine prochaine.