Football

La défensive des Carabins domine face à McGill

Montréal, le 24 août 2018 – Vendredi soir au stade du CEPSUM de l’Université de Montréal, l’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal l’a emporté de belle manière, triomphant à l’aide d’un blanchissage de 33-0 face aux Redmen de McGill. La défensive des Bleus s’est levée dès le premier sifflet de la rencontre et a imposé son rythme en empêchant ses opposants d’instaurer quelconque mouvement offensif d’importance, eux qui n’auront récolté que 69 verges totales durant la rencontre.

Ça fait du bien de gagner le match d’ouverture, c’est certain, a affirmé l’entraîneur-chef des Carabins, Danny Maciocia. La défensive joue du bon football tôt en début de saison. C’était très inspirant de les voir aller ce soir, on aurait dit qu’ils avaient un synchronisme que l’on peut voir en milieu de saison.

C’est le demi défensif Marc-Antoine Dequoy (Informatique) qui fut le premier à s’illustrer. Bien positionné dans la tertiaire, le joueur de troisième année a intercepté le quart Jacob Samuels puis a ramené le ballon 70 verges plus loin jusque dans la zone des buts. Après avoir vu le botteur Louis-Philippe Simoneau (Santé et sécurité au travail) réussir un long placement de 48 verges à la toute fin du premier quart, la défensive montréalaise a de nouveau créé des flammèches quelques minutes de jeu plus tard en récoltant un ballon laissé libre dans la zone des buts adverse, l’oeuvre de Jean-Philippe Lévesque (Éducation physique et santé).

Visiblement toujours affamée, la défensive n’a jamais levé le pied de l’accélérateur. À deux reprises lors des 30 premières minutes de jeu, les Redmen se sont retrouvés menottés au fin fond de leur zone si bien qu’ils ont été forcés d’allouer le touché de sûreté. Après deux quarts de jeu, les Carabins détenaient l’avance par 21 points.

Au retour des vestiaires, c’est le quart-arrière Gabriel Archambault (Médecine), venu en remplacement de Dimitri Morand (Communication), qui a mené les siens tout près de la zone adverse. Simoneau est revenu à la charge en réussissant son deuxième placement du match, cette fois sur une distance de 27 verges.  Le ballon a changé de direction à plusieurs reprises mais aucune équipe n’a réussi à rajouter un seul point au tableau avant le quatrième quart.

Avec un peu moins de neuf minutes à jouer au match, le quart Archambault a effectué la courte passe-piège pour Asnnel Robo (Optimisation de la chaîne logistique, HEC Montréal). Ce dernier, après avoir rapidement accéléré, s’est détaché de la troupe adverse et a conclu avec un touché de 69 verges. Les Redmen n’ont finalement pas réussi à inscrire un point au tableau.

Robo s’est distingué pour les Carabins en  accumulant 147 verges au total dont 105 par la voie des airs. Louis-Mathieu Normandin (Comptabilité CPA, HEC Montréal) a également su tirer son épingle du jeu en attrapant six passes pour 62 verges.

On avait un peu de difficulté à trouver le moyen d’ajouter des points au tableau, a mentionné Robo après la rencontre. On a travaillé très fort du début à la fin alors j’étais bien content d’offrir la flammèche qui nous manquait avec cette longue course. Ça nous a donné beaucoup de momentum.

En défensive, Redha Kramdi (Arts et sciences) a été une figure imposante dans la tertiaire montréalaise grâce à 4,5   plaqués. Le joueur de ligne défensive Benoit Marion (Relations industrielles) a lui aussi bien débuté sa campagne 2018 en rejoignant le quart adverse à deux reprises derrière la ligne de mêlée.

Comme on dit toujours, quand chacun fait son travail, ça va bien aller pour nous, a précisé Marc-Antoine Dequoy, auteur des premiers points du duel.  J’ai été chanceux de me retrouver au bon endroit pour intercepter cette passe-là. On a très bien exécuté ce soir au niveau de la défensive et ça a paru tout au long du match.

S’étant séparé la rencontre, les quarts Morand et Archambault ont respectivement complété 13 et huit passes pour des gains de 103 et 142 verges. Du côté de McGill, Jacob Samuels a terminé la rencontre avec cinq offrandes complétées en 11 tentatives pour un total de 29 verges. L’offensive montréalaise a finalement récolté 342 verges cumulées lors de ce match d’ouverture.

Avec cette victoire-là, on peut maintenant attaquer notre semaine de congé de la bonne manière, a ajouté Maciocia. La réalité est que l’on a eu un court camp d’entraînement, alors cette pause va nous permettre de travailler sur nos lacunes et de continuer à grandir.

Les Carabins auront la chance de jouer de nouveau devant leurs partisans dans deux semaines alors que le Rouge et Or de Laval sera en ville pour y disputer la victoire, eux qui ont remporté leur premier match 14-1 face au Vert et Or à Sherbrooke. Le duel de titans se tiendra samedi le 8 septembre dès 14h au CEPSUM.