Football

Victoire et record pour terminer la saison régulière

La défensive a une fois de plus été dominante pour permettre aux Carabins de l’Université de Montréal de venir à bout des Redmen par la marque de 16-0, à l’occasion du dernier match de la saison régulière, samedi après-midi à McGill.

Après un premier quart plutôt tranquille, c’est un jeu défensif qui a permis aux Bleus de se mettre en marche.

Marc-Antoine Dequoy (Informatique) a intercepté sa quatrième passe de la saison, ce qui a permis à Louis-Philippe Simoneau (Santé et sécurité au travail) de réaliser un placement de 39 verges quelques instants plus tard. Le botteur des Bleus a terminé la rencontre en réussissant ses deux tentatives de placement.

Le ballon est arrivé vers moi et je l’ai attrapé, ce n’est pas compliqué faire une interception, a lancé en riant le numéro 24. Honnêtement, on est un excellent groupe et on sait ce qu’on est capable d’accomplir. Il y a un dicton qui dit que les défensives gagnent des championnats et si on joue à notre niveau, tout est possible.

Saison record pour la défensive

Match après match, la défensive des Carabins a prouvé qu’elle faisait partie de l’élite au pays. En huit rencontres de saison régulière, l’unité dirigée par Danny Maciocia a concédé seulement 46 points, ce qui représente un record du RSEQ et un sommet au Canada cette année. Le record de la conférence québécoise appartenait précédemment aux Gee-Gees d’Ottawa qui avait alloué seulement 52 points en 2000.

Les Bleus ont également laissé leurs adversaires atteindre la zone des buts à seulement deux reprises pendant l’entièreté de la saison. En deux affrontements face aux Redmen cette année, la défensive n’a pas concédé un seul point.

Il faut lever notre chapeau à tous les joueurs en défensive, a admis Maciocia. Ils font un travail exceptionnel et pas seulement en match. Pendant les pratiques, les réunions et dans le gymnase, ils donnent toujours leur 100%. Les entraîneurs aussi ont du mérite. Ils préparent très bien les joueurs et établissent des stratégies qui fonctionnent.

Aujourd’hui, Jean-Philippe Lévesque (Éducation physique et santé) et Félix Pelletier (Sécurité et études policières) ont chacun réalisé deux sacs du quart. Au total, les Bleus ont projeté le quart-arrière adverse au sol à cinq reprises, dont une fois sur le premier jeu défensif de la journée.

L’attaque contribue également

Alors qu’il restait seulement une seconde à écouler à la première demie, Dimitri Morand (Sciences de la communication) a lui-même porté le ballon sur une verge, en troisième essai, pour inscrire le majeur.

Morand a finalement terminé sa journée de travail avec 23 passes complétées en 31 tentatives pour 214 verges de gain.

Sa cible favorite a été Tristan Fiske-Casault (Arts et sciences) qui a capté sept ballons pour 63 verges.

Nous sommes contents de partir d’ici avec la victoire, mais ce n’est pas notre standard de qualité en offensive, a mentionné Morand. La bonne nouvelle c’est qu’on débute les séries et qu’on sait exactement ce qu’on doit faire pour connaître du succès.

Déjà assurés de terminer au deuxième rang du classement général, les Carabins croiseront à nouveau le fer avec les Redmen de McGill en demi-finale provinciale, samedi prochain au CEPSUM. L’autre demi-finale opposera le Rouge et Or de l’Université Laval au Vert & Or de Sherbrooke qui a vaincu les Stingers de Concordia pour accéder aux séries.