Rechercher dans :


Un triomphe au fil d'arrivée

Jessica Cormier a offert un cadeau en or à son entraîneure pour son anniversaire : un but dans les derniers instants du match pour donner la victoire aux Carabins.


L’attaquante de Cap-aux-Meules, étudiante en administration à HEC Montréal, a soulevé la foule partisane en agitant les cordages à 16 petites secondes de la fin de la troisième période, pour ainsi permettre aux Carabins (5-4) de l’emporter 2-1 contre les Ravens de l’Université Carleton (2-5), vendredi au CEPSUM.


Cormier a été alimentée à la perfection par sa complice Catherine Dubois (Arts et sciences). Cette dernière a servi une passe parfaite du coin gauche vers l’enclave où Cormier était installée. Un jeu important découlant d’une bonne communication entre les deux attaquantes.


 «Nous étions derrière le filet Catherine et moi, et c’est à ce moment qu’on s’est dit qu’elle devait prendre la rondelle et que je devais m’installer devant le filet, a souligné Cormier. Elle m’a fait une superbe passe et j’ai trouvé le fond du filet.»


«C’est juste plaisant qu’on puisse enfin marquer un but en fin de période, et faire subir aux autres équipes ce qu’on a vécu dernièrement.»


Avant la rencontre de vendredi, les Carabins ont subi deux revers au cours des trois matchs précédents. À chaque fois, elles ont baissé pavillon en raison d’un but dans les 30 dernières secondes du match.


«C’était très serré et cette fois on a trouvé une façon de gagner, c’est quelque chose sur lequel on peut bâtir, a noté l’entraîneure-chef Isabelle Leclaire. Je pense que dans l’ensemble il y a eu de bonnes choses au cours de la soirée. Par contre, j'ai senti qu'il manquait le sentiment d'urgence avant que notre adversaire créé l'égalité. Lorsque Carleton a marqué, nous avons élevé l’intensité de notre jeu par la suite.»


«Il faut donner le crédit à la gardienne adverse qui a fait d’excellents arrêts. Avec une gardienne qui n’est pas au sommet de son art comme c’était le cas ce soir, nous n’en aurions peut-être même pas parlé et nous aurions pu nous bâtir une avance plus solide.»


Après s’être butés à une gardienne très en forme en première période, les Carabins ont trouvé une façon de venir à bout de Katelyn Steele au début du deuxième tiers. Annie Germain (Psychoéducation/Psychologie) a poussé une rondelle libre derrière la gardienne de Carleton pour donner une avance d’un but aux Bleus.

Steele a multiplié les arrêts spectaculaires par la suite et a permis à son équipe de demeurer dans le match. Les Ravens ont finalement répliqué à la 7e minute de la troisième période. Kaylie Welk avec un tir précis dans la partie supérieure a ramené les deux équipes à parité. L’impasse n’a été dénouée que dans les derniers instants du match grâce à la réussite de Cormier.


«Cette année, puisque les matchs sont très serrés, chaque erreur que nous commettons s’avère coûteuse, a ajouté Leclaire. Si on progresse rapidement pour éliminer ces petites bévues, nous aurons plus de facilité à gagner nos matchs.»


Le prochain match des Carabins sera également à domicile, vendredi prochain, à 19h. Les Gee-Gees de l’Université d’Ottawa seront les visiteurs pour l’occasion.

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0