Rechercher dans :


Quatre Carabins face aux recruteurs professionnels

Montréal, le 26 janvier - Sean Thomas Erlington (Éducation physique et santé), Samuel Caron (Génie civil, Polytechnique), Frédéric Chagnon (Administration, HEC Montréal) et Junior Luke (Toxicomanies : prévention et réadaptation) ont tous été invités au camp d'évaluation précédent le repêchage de la Ligue Canadienne de Football qui se tiendra du 17 au 19 mars à Régina, en Saskatchewan.

À sa première année comme partant au poste de quart-arrière, Caron a réussi 68,5% de ses passes pour des gains de 1863 verges. Il a récolté 13 touchés dont quatre par la course. Le vétéran porteur de ballon Erlington a pour sa part obtenu 339 verges de gain au sol (une moyenne de 52,7 verges au sol par rencontre disputée) et trois touchés.

En défensive, le capitaine Chagnon a effectué 22 plaqués et demi dont 17 en solo. Il a également commis une interception et quatre passes rabattues au poste de secondeur intérieur. L'imposant plaqueur Luke a de son côté terrorisé les lignes offensives adverses durant l'entièreté de la saison en rejoignant l'ennemi derrière sa ligne de mêlée à sept reprises et demie; du lot, c'était le quart-arrière adverse qui se retrouvait au sol à six occasions.

« Ces quatre joueurs-là ont travaillé fort tout l'année, ils méritent ce qu'ils sont en train de vivre, a mentionné l'entraîneur-chef Danny Maciocia. Ce sont de vrais leaders qui ont tout donné pour leur programme, qui ont toujours fait une différence pour notre équipe autant sur le terrain que dans le vestiaire. »

Malgré le fait qu'ils soient possiblement repêchés, il est possible de revoir deux de ces joueurs d'exception au sein de l'alignement partant des Bleus l'an prochain, certaines équipes professionnelles préférant voir leurs jeunes joueurs compléter leur parcours universitaire. Frédéric Chagnon et Samuel Caron ont tous deux la chance de disputer une cinquième et dernière année si les circonstances s'avèrent les bonnes.

 « On veut toujours le mieux pour nos athlètes, précisa Maciocia. On va toujours les encourager peu importe leurs décisions face à un avenir professionnel. Ça fait parti de notre milieu et ce sont des éléments que nous devons accepter. »


Junior Luke contre les Américains

Le 15 janvier dernier se tenait la classique annuelle du Tropical Bowl à Daytona Beach, événement d'envergure où les jeunes talents américains se font valoir devant les recruteurs de la Ligue Nationale de Football. Cette année, un Québécois était présent et il s'agissait du #91 des Carabins.

« Je dirais que j'ai bien fait, a mentionné Luke. J'ai démontré que je peux sortir rapidement de mon trois points d'appui. Je dois améliorer mon jeu de mains cependant, c'est ce que j'ai appris là-bas. Sans la verge entre les deux lignes qui existe au football canadien, ça vient très vite, je dois être actif et rapide. Mon entraîneur de la ligne défensive m'a dit que j'ai bien progressé en deux jours seulement. »

Le nouvel environnement de travail n'aura pas empêché Luke de bien paraître malgré le défi qui s'y présentait. « Ça ressemblait beaucoup à ce que l'on voit ici, mais en plus gros. Les joueurs sont plus techniques, plus rapides, plus forts. Le calibre était relevé, tous les joueurs étaient très bien entraînés. »

Il s'agissait d'ailleurs de la deuxième présence de Luke dans un événement de la sorte. Au début du mois de décembre, il avait participé au National Bowl, un autre événement important où 26 joueurs de la précédente édition ont réussi à obtenir un contrat dans le circuit Goodell.

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0